L’électromyographie, on vous explique :

L’électromyographie, on vous explique :

Zoom la spécialité d’E.M.I.L. ©

E.M.I.L.© est notre solution connectée et transportable d’électromyographie ( EMG).

Mais savez-vous en quoi consiste cet outil de mesure ?

Dans le carrousel ci-dessous vous retrouverez, la définition de l’EMG et ses objectifs liés a notre activité.

Nous vous donnons les points clés de notre innovation, devenue incontournable pour la prévention des TMS et l’ergonomie des postes de travail.

électromyographieDéfinition électromyographieObjectifs electromyographie
Notre action dans les trois principaux domaine de l’ergonomie

Notre action dans les trois principaux domaine de l’ergonomie

[EMIL & vous]


Les trois principaux domaines de l’ergonomie vous permettent de concrétiser vos plans d’actions en matière de prévention des TMS ( Trouble musculosquelettique).

En agissant sur ces trois types d’ergonomie, qui se complètent, vous favoriserez la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes au sein de l’entreprise.

 E.M.I.L. © est votre partenaire pour optimiser le capital santé des collaborateurs et la performance de l’entreprise. 

les trois principaux domaines de l'ergonomieergonomie de préventionnotre outil et vous préventionErgonomie de correctionnotre outil et vous correctionergonomie de conceptionnotre outil et vous conception
Échauffement et étirements : késako ?

Échauffement et étirements : késako ?

Pourquoi s’étirer ?

Communément les étirements sont pratiqués chez les sportifs et longtemps réalisé dès la fin de la séance d’entrainement ou de la compétition, aujourd’hui il existe plusieurs avis scientifiques sur le sujet : efficace ou pas ?

Les étirements permettrait d’améliorer la souplesse, la récupération et la prévention des blessures. Aussi ils auraient un effet sur la posture, grâce à une meilleure mobilité. Cependant pour certaines pratiques sportives nécessitant force, vitesse et détente, les étirements pourraient diminuer les performances.

On parle d’étirements actifs, qui sont en d’autres termes une mise en tension, plutôt pratiqué avant l’activité physique, comme un échauffement. A l’inverse, les étirements passifs sont plutôt réalisés post-activité, 10 min à 2 jours après l’effort selon votre préférence.

Dans les sports collectifs comme en entreprise, les séances d’échauffements et d’étirements ont également vocation à créer du lien social et fédérer un groupe.

« Il semble normal qu’un sportif s’échauffe avant de rentrer sur le terrain, alors pourquoi ne pas appliquer cela au monde professionnel ?  » Extrait de l’article d’Inforisque.

Phénomène physiologique

Les contractions continues provoquent une hypertrophie du muscle, une diminution du nombre de capillaires, une augmentation des déchets métaboliques. Cette cascade d’événement induit une activation des récepteurs à la douleur, les nocicepteurs, d’où l’apparition de la douleur lors de ces contractions continues. L’exercice d’étirement augmente la pression interne des muscles grâce à une légère contraction musculaire, celle-ci accélère le flux sanguin intraveineux et augmente la circulation sanguine. C’est cette activation permet qui d’éliminer les déchets métaboliques qui causent la douleur musculaire.

L’actualité

Major Mouvement, un kiné qui fait parler de lui grâce à son livre et sa proactivité sur les réseaux sociaux, nous donne son avis sur le sujet des étirements :

La clés des étirements :

✅ Doit être progressif

✅ Doit être associé à un exercice de respiration

✅ Doit être fait régulièrement

Ce qu’il faut éviter :

❌ Ne pas s’étirer dès la fin d’un effort intense

❌ Ne pas provoquer une douleur

❌ Ne pas étirer un muscle blessé

Alors ? Vous allez poursuivre ou démarrer les étirements et échauffements ? 🧘🏻‍♀️

On a doublé notre effectif !

On a doublé notre effectif !

En ce mois d’avril nous avons agrandi l’équipe, 2 étudiants de l’Université Savoie Mont Blanc pour booster le développement de notre solution E.M.I.L. 🧑🏻‍🎓

Hugo MOREAU (à droite), est étudiant en Master 1 Ingénierie et Ergonomie de l’Activité Physique. En stage pour 1 mois il s’occupe des tests de validation de nos capteurs. Nous sommes très heureux de pouvoir contribuer à la montée en compétences des étudiants grâce à des stages appliqués comme celui-ci.

Olivier LESAGE (à gauche), est arrivé pour 6 mois de stage de fin d’études de Master 2 Informatique. Il avait déjà travaillé sur le projet il y a 2 ans, dans le cadre d’un projet tutoré au second semestre de sa L3.
Quand nous avons lancé le recrutement, on était fière de pouvoir recruter un élément qui a déjà contribué au développement d’EMIL. Cette fois il est en charge de développer la gestion des données sur notre application mobile.

Bienvenu à bord 🤓

Olivier (à gauche) et Hugo (à droite) en stage chez Optimergo
Épidémiologie des Troubles Musculo-Squelettiques

Épidémiologie des Troubles Musculo-Squelettiques

Ce que l’on sait ✅

Par définition les Troubles Musculo-Squelettiques sont une affection des muscles, des tendons ou des nerfs. Plusieurs facteurs sont à l’origine de ces douleurs, notamment les postures prolongées, le travail statique ou encore la répétition des gestes.

Le schéma ci-dessous illustre parfaitement la complexité de l’origine des TMS, ce qui explique en partie qu’elles sont à l’origine de 87% des maladies professionnelles en France.

Les paramètres qui génèrent des TMS

Un modèle physiologique 🩸

La myalgie ou douleur musculaire apparait lorsque les fibres musculaires sont activées de façon continue même à intensité très faible. Ce phénomène de contractions prolongées provoque une ischémie du muscle et une augmentation des déchets métaboliques qui provoque l’activation des récepteurs à la douleur.

D’après le modèle de Bruxelles, la douleur serait l’expression d’une hyper-sollicitation et d’une dérégulation des mécanismes de recrutement de ces fibres musculaires. Celles-ci ayant besoin de repos pour se régénérer, il est important d’intégrer des phases de repos physiologiques durant la journée. A l’image d’un sportif qui se repose avant ou après une compétition.

Un modèle biomécanique 📊

Afin de calculer le risque de TMS sur les postes de travail, il est apparu nécessaire d’établir un cadre d’évaluation. L’INRS, à l’origine de ces travaux, a défini une méthode de quantification à partir de plusieurs paramètres.

Ce modèle permet de cartographier les postes de travail et d’établir un degré de priorité afin de définir des plans d’actions de prévention des TMS.

Aucun texte alternatif pour cette image

Et maintenant ?

J’ai choisi d’agir à mon échelle pour améliorer les conditions de travail en entreprise. Pour cela j’ai créé Optimergo et une solution d’analyse des sollicitations musculaires. Un outil complémentaire à la démarche ergonomique ancrée dans le monde professionnel. A mon sens, il est nécessaire de moderniser les pratiques et urgent de créer des synergies afin d’exploiter au maximum le formidable phénomène d’intelligence collective.

Et vous ? Qu’en pensez-vous des troubles musculo-squelettiques ? 🤔

L’USMB retrace l’histoire de notre fondatrice

L’USMB retrace l’histoire de notre fondatrice

Après 6 ans d’études à l’Université Savoie Mont-Blanc, Alexane a reçu le soutien de la Fondation USMB en décembre 2019. Pour l’occasion, Alice Treuvey retrace son parcours et la création d’Optimergo dans un formidable article.

« Qu’on se le dise, Optimergo n’a pas fini de grandir et de convaincre de nouveaux partenaires à partager son aventure. »

Lire l’article

Alexane-Vidalie